Un homme a ramassé un chaton mignon qui s’est avéré être un lynx

Nombreux sont ceux qui ont entendu des histoires étonnantes sur la façon dont les habitants de différents pays tombent accidentellement sur des animaux.

C’est particulièrement frappant lorsque cela se produit dans les limites de la ville. Vous pouvez croiser un sanglier dans un parc, des varans géants, er rent dans les rues, et au Canada, vous pouvez rencontrer un énorme chat.

Le lynx en question n’était cependant pas un énorme chat. Un Canadien du nom de Mathieu Patry se rendait à pied au travail dans sa ville de Québec. Le matin lorsqu’il a remarqué un petit chaton sur un chemin forestier.

Il a décidé de le secourir, mais lorsqu’il s’est approché et l’a pris dans ses bras. Il a remarqué certains détails inhabituels pour un chat normal. Le chaton avait de grandes pattes et des oreilles plus rondes.

Mathieu a tout de suite deviné que ce n’était pas un chaton mais un petit lynx. Il a remis le lynx en place et s’e st empressé de partir avant que sa mère ne revienne et se précipite pour protéger sa progéniture.

Mathieu a bien fait, car les lynx roux préfèrent vivre dans les limites d’un territoire, dans lequel ils se sont installés, et y élèvent leurs petits.

En d’autres termes, la mère de le petit trouvé était probablement quelque part dans les environs et était déjà en train de chercher. La mère avait laissé le petit sur la route pour l’aider à rentrer chez elle.

Mais ce n’était pas le cas. Le lendemain, alors que Mathieu se promenait sur la même route. Il a entendu un couinement piteux. Le petit Lynx e st resté au même endroit.

On ne savait pas ce qui était arrivé à sa mère ni pourquoi cette situation s’était produite. Mais il fallait le secourir. Mathieu a ramassé le lynx et l’a ramené chez lui, après quoi il a appelé le zoo local.

Il n’avait pas l’intention de laisser l’animal à la maison. Le personnel du zoo a demandé que le lynx leur soit apporté le lendemain matin. Ils ont promis de le sortir, de le laisser grandir et de le relâcher dans son habitat.

Mathieu s’est efforcé de prendre soin du petit, en le soignant soigneusement et en lui donnant du lait.

Le matin, il a emmené sa pupille au zoo et l’a confiée à des spécialistes. Le zoo a déclaré que le petit était émacié et aurait pu mo urir. Mathieu était donc là au bon moment.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!