Des adolescents ont inondé de colle un chiot sans abri. Mais des personnes aimables sont venues à son secours

Toutes les personnes ne traitent pas les animaux errants avec pitié et humanité. Il n’est pas rare que les chiens et les chats des rues soient vict imes d’une crua uté non motivée, ou simplement un objet d’amusement pour des petits qui s’ennuient, comme ce fut le cas pour le chiot qui fut par la suite surnommé Pascal.

L’histoire de Pascal met néanmoins en lumière un fait important: il y a plus de bonnes personnes dans le monde que de mauva ises.

Pascal est né dans une rue. C’était un gentil chiot et les enfants n’avaient aucun mal à l’attraper. Des adolescents ont versé de la colle sur le bébé, transformant ainsi l’animal en statue. Les enfants l’ont traîné dans la boue et des branches, des feuilles et des débris de la rue se sont collés au corps du chiot.

Pascal pouvait à peine bouger et était même incapable de sortir de la boîte dans laquelle les brutes l’avaient mis.

Le chiot de 4 mois était dans une situation difficile, mais heureusement, il a été repéré par des personnes bienveillantes. Le chiot a ensuite été retiré de la rue et amené à la clinique vétérinaire.

Les vétérinaires ont été confrontés à la tâche difficile de secourir le chiot de son épaisse carapace, qui s’était incrustée de boue mélangée à de la colle. Ils ont dû le découper jusqu’à la peau et ce n’est qu’alors que le chiot a pu se libérer.

Cependant, le Pascal tondu est resté immobile pendant vingt-quatre heures avant de se mettre lentement à marcher. Mais ce n’est pas tout: les vétérinaires ont découvert que Pascal était atteint d’une entérite à parvovirus, mais grâce à un traitement approprié, il a pu surmonter la mal adie sans dommage permanent.

À la clinique, Puppy s’est lié d’amitié avec certains médecins mais a essayé d’éviter les inconnus. Sa bonne humeur s’est vite installée et il a recommencé à faire confiance aux gens.

L’organisatrice de la protection des animaux Rima Noor a ensuite mentionné cet incident dans une interview. L’histoire de Pascal a trouvé un écho favorable et il a été invité dans un studio de télévision en Espagne avec Noor. Après l’émission, le studio de télévision a reçu de nombreux appels de personnes qui voulaient prendre le chiot chez elles.

L’entretien a abouti à la sélection d’une famille à Valence, où Pascal vit désormais.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!