Un chat avec des taches sur le visage a été secouru de l’euthanasie à Ulan-Ude

Elle avait une mal adie bénigne, mais son ancien propriétaire était catégorique. « Le chat a un zona, il faut l’endormir. » C’est en ces termes qu’Amina, la propriétaire du chat, s’est présentée à le centre.

Lorsque les méd ecins ont ref usé d’endormir le chat, la femme a jeté la boîte avec le chat à l’extérieur de la cli nique et est partie.

« La femme a réagi de manière agres sive aux arguments des mé decins selon lesquels la mal adie était facile à soigner. Il suffisait de faire quelques efforts.

Amina a é té jetée dans la rue, et à cause du stress et d’une grande frayeur, elle s’est naturellement enfuie. Elle a rampé dans un trou qui menait au sous-sol de la maison », explique la Fondation du chien, qui a reçu le chat.

Le chat vivait dans le sous-sol depuis plus d’un mois. Les tentatives pour l’attraper l’ont rendu encore plus ef frayant et il ne s’est pas du tout approché des humains.

Le personnel de la clin ique la nourrissait tous les jours, mais Amina ne sortait pour manger que le soir.

« Et donc elle a finalement fait confiance aux mé decins. Aujourd’hui, elle a réalisé qu’elle n’était pas en danger et est sortie pendant la journée.

Elle s’est calmement laissée caresser et s’est blottie contre le docteur comme si quelqu’un lui manquait vraiment », ont ajouté les bénévoles.

Amina a environ deux ans et semble être un chat très doux et affectueux. Il s’avère qu’elle n’a pas sa propre lèpre et que c’est juste une histoire qu’ils ont inventée pour se débarrasser de l’animal.

Le chat est maintenant à la recherche d’une famille d’accueil ou d’une nouvelle famille.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!