Comment la faune de Tchernobyl se présente-t-elle aujourd’hui

Plus de 35 ans. La zone d’exclusion est toujours inhabitable pour les humains, mais les animaux d’aujourd’hui y sont très à l’aise. Mais les radiations ne les ont pas épargnés non plus.

Aujourd’hui, nous montrons à quoi ressemble la faune et la flore locales, plus de 30 ans après. Certaines espèces locales sont répertoriées dans le Livre rouge et sont strictement protégées, je suis sûr que cela vous intéressera.

De manière générale, avant de commencer, il convient de rendre hommage au scientifique russe Sergey Gaschak.
C’est lui qui s’est occupé de la flore, ainsi que de l’étude des anomalies radioécologiques.

Biologiste de formation et zoologiste, ces deux domaines sont ses principaux centres d’intérêt.

Quelques photos d’animaux de Tchernobyl

Des caméras cachées sont placées partout dans Tchernobyl. Il y a plus de 5 ans, Sergei a placé environ 40 caméras dans toute la zone, qui surveillent chaque minute la situation dans différentes parties de Tchernobyl.

Les caméras commencent à enregistrer lorsqu’elles s’approchent de la chaleur à une distance de 20 mètres. C’est-à-dire que lorsqu’un animal s’approche de la caméra, l’enregistrement est automatiquement lu.

C’est ainsi que Sergei a pu voir les espèces animales les plus rares à Tchernobyl. Il y a quelques années à peine, des ours bruns, des lynx, des cigognes et même des chevaux de Przewalski sont réapparus dans la zone.

Ils ont été amenés ici il y a 25-30 ans, pour restaurer l’environnement naturel.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!