Comment les animaux remercient les gens pour leur aide. 4 bonnes histoires

Les personnes bienveillantes ne laisseront jamais passer un animal qui a besoin d’aide. Parce qu’ils perçoivent les mal heurs des autres de la même manière qu’ils perçoivent les leurs. Les animaux comprennent et répondent à la gentillesse par des regards affectueux, voire un câlin.

Nous avons sélectionné 4 bonnes histoires de sauvetage d’animaux qui illustrent comment les animaux remercient les gens pour leur aide.

1: Un renne rend visite à ses sauveteurs

Lorsqu’un cerf sauvage a été poursuivi par des chasseurs il y a quelques années, il a été secouru par une rencontre fortuite avec une famille humaine. Depuis lors, l’animal leur rend régulièrement visite, marchant modestement jusqu’à la fenêtre de la maison et attendant d’être regardé et de recevoir un peu de pain bien aimé.

L’histoire de l’habitant de la forêt se répand dans tout le village et même un vendeur de la boulangerie locale lui donne deux miches de pain gratuitement.

2. la gratitude du cygne

Les cygnes, peut-être en raison de leur grande taille (jusqu’à 15 kilos), sont considérés comme agres sifs par de nombreuses personnes. Mais un homme nommé Richard n’y a même pas pensé à deux fois au bon moment.

En passant devant la haie, il a repéré le cygne en détresse et s’est précipité pour le libérer. Plus tard, l’oiseau bles sé ne s’est pas enfui, mais s’est accroché à son sauveteur et l’a remercié d’une étreinte chaleureuse.

3. Le kangourou fait des câlins à son sauveteur depuis plus de 10 ans.

Aujourd’hui, le kangourou, nommé Abigail, vit dans la réserve naturelle d’Alice Springs, où il démontre chaque jour qu’il n’a pas oublié la gentillesse des gens. Tout cela parce qu’il y a dix ans, elle n’a pas été laissée à l’aba ndon alors qu’elle n’était qu’un bébé, mais a été secourue et amenée dans son nouveau foyer.

4. Un jaguar secouru par des soldats

Un bébé jaguar à peine vivant a été trouvé par des soldats de l’armée brésilienne dans la dense forêt amazonienne. Les soldats ont pris le bébé avec eux et l’ont soigné, mais comme il n’était pas apte à vivre dans la nature, ils n’ont pas été autorisés à le libérer.

Les soldats sont autorisés à garder le bébé, mais seulement s’ils promettent de bien s’en occuper. Le raptor a été nommé Jikitai, et au fil des ans, il est devenu un membre à part entière de l’équipe.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!