Comment les animaux remercient les gens pour leur aide. 4 bonnes histoires

Les personnes bienveillantes ne laisseront jamais passer un animal qui a besoin d’aide. Parce qu’ils perçoivent les mal heurs des autres de la mĂȘme maniĂšre qu’ils perçoivent les leurs. Les animaux comprennent et rĂ©pondent Ă  la gentillesse par des regards affectueux, voire un cĂąlin.

Nous avons sĂ©lectionnĂ© 4 bonnes histoires de sauvetage d’animaux qui illustrent comment les animaux remercient les gens pour leur aide.

1: Un renne rend visite Ă  ses sauveteurs

Lorsqu’un cerf sauvage a Ă©tĂ© poursuivi par des chasseurs il y a quelques annĂ©es, il a Ă©tĂ© secouru par une rencontre fortuite avec une famille humaine. Depuis lors, l’animal leur rend rĂ©guliĂšrement visite, marchant modestement jusqu’Ă  la fenĂȘtre de la maison et attendant d’ĂȘtre regardĂ© et de recevoir un peu de pain bien aimĂ©.

L’histoire de l’habitant de la forĂȘt se rĂ©pand dans tout le village et mĂȘme un vendeur de la boulangerie locale lui donne deux miches de pain gratuitement.

2. la gratitude du cygne

Les cygnes, peut-ĂȘtre en raison de leur grande taille (jusqu’Ă  15 kilos), sont considĂ©rĂ©s comme agres sifs par de nombreuses personnes. Mais un homme nommĂ© Richard n’y a mĂȘme pas pensĂ© Ă  deux fois au bon moment.

En passant devant la haie, il a repĂ©rĂ© le cygne en dĂ©tresse et s’est prĂ©cipitĂ© pour le libĂ©rer. Plus tard, l’oiseau bles sĂ© ne s’est pas enfui, mais s’est accrochĂ© Ă  son sauveteur et l’a remerciĂ© d’une Ă©treinte chaleureuse.

3. Le kangourou fait des cĂąlins Ă  son sauveteur depuis plus de 10 ans.

Aujourd’hui, le kangourou, nommĂ© Abigail, vit dans la rĂ©serve naturelle d’Alice Springs, oĂč il dĂ©montre chaque jour qu’il n’a pas oubliĂ© la gentillesse des gens. Tout cela parce qu’il y a dix ans, elle n’a pas Ă©tĂ© laissĂ©e Ă  l’aba ndon alors qu’elle n’Ă©tait qu’un bĂ©bĂ©, mais a Ă©tĂ© secourue et amenĂ©e dans son nouveau foyer.

4. Un jaguar secouru par des soldats

Un bĂ©bĂ© jaguar Ă  peine vivant a Ă©tĂ© trouvĂ© par des soldats de l’armĂ©e brĂ©silienne dans la dense forĂȘt amazonienne. Les soldats ont pris le bĂ©bĂ© avec eux et l’ont soignĂ©, mais comme il n’Ă©tait pas apte Ă  vivre dans la nature, ils n’ont pas Ă©tĂ© autorisĂ©s Ă  le libĂ©rer.

Les soldats sont autorisĂ©s Ă  garder le bĂ©bĂ©, mais seulement s’ils promettent de bien s’en occuper. Le raptor a Ă©tĂ© nommĂ© Jikitai, et au fil des ans, il est devenu un membre Ă  part entiĂšre de l’Ă©quipe.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis: