Une propriétaire est poursuivie pour obtenir 125 000 dollars de dédommagement pour les fausses acc usations portées contre son chat

Peu de gens le savent, mais les États-Unis ont des règles très strictes concernant la liberté de mouvement des animaux de compagnie à l’extérieur. Selon leurs lois, les animaux domestiques doivent être dans la maison ou tenus en laisse. Ceux qui ne respectent pas ces règles simples peuvent subir des conséquences négatives.

L’animal peut être confisqué ou placé dans un refuge, voire endormi s’il devient agressif. Ces règles sont strictes, mais une femme a pu les contester en justice.

Les États-Unis ont déposé de nombreuses plaintes contre Anna Dunaley auprès de l’Agence de contrôle des animaux. Elle a été condamnée à une amende totale de 30 000 dollars, ce qui représente une somme importante pour de nombreuses personnes dans différents pays. Son chat se promenait sans laisse et n’était pas attaché.

Le service de contrôle pensait que son animal se promenait dans la rue et terrorisait les autres animaux domestiques. Toutefois, les avocats de la femme ont fait remarquer que son voisin travaillait pour le même service. C’est lui qui a déposé les plaintes contre la femme en utilisant sa position officielle.

En outre, les responsables de la ville de Bellevue n’ont pas mis à jour les règles censées réglementer la promenade des animaux de compagnie.

Cette affaire injuste a duré trois ans, et après cette période, la femme a gagné le procès et, avec lui, la compensation d’un montant de 125 000 dollars. C’est ainsi que les trous de la loi et les animaux domestiques ont rapporté à la simple femme une somme d’argent impressionnante.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
error: Le texte est protégé !!