Des caractĂ©ristiques et habitudes d’un renard

Oui, extĂ©rieurement, l’animal ressemble fortement Ă  une photocopie rĂ©duite d’un renard ordinaire, mais il y a beaucoup de choses intĂ©ressantes dans le comportement du voyou des steppes.

Grands planificateurs

Korsak ne creusera jamais son propre trou. Il cherchera longtemps une taniĂšre dans laquelle vivait autrefois une grande bĂȘte. AprĂšs avoir examinĂ© les appartements trouvĂ©s, l’animal commencera le rĂ©amĂ©nagement pour lui-mĂȘme. Korsak atteint rarement une longueur de 1 m, mais l’habitation peut ĂȘtre facilement comparĂ©e Ă  des manoirs: plusieurs entrĂ©es et sorties, un vaste systĂšme de piĂšces.

L’habitation peut ĂȘtre appelĂ©e un petit palais souterrain, pas un trou. Au fait, Korsak aura plusieurs appartements de ce type. Il sera toujours dans un seul, le reste: en cas de force majeure. La taille de l’animal lui permet de chasser uniquement les petits animaux.

Et cette crĂ©ature vivante, qui est plus grande, le chasse. Le renard des steppes n’utilise jamais pour chasser la mĂ©thode maĂźtrisĂ©e par les renards ordinaires: la souris. Korsak prĂ©fĂšre suivre la proie en se concentrant sur l’odeur.

Si une renarde a choisi un renard pour elle-mĂȘme, alors c’est pour la vie. Le seul moment oĂč leurs chemins se sĂ©parent est la naissance des renardeaux. Pendant cette pĂ©riode, que la mĂšre nourrit ses petits, le mari dort dans un trou sĂ©parĂ©. Il apporte des provisions Ă  sa famille bien-aimĂ©e et en prend soin de toutes les maniĂšres possibles.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis: