Dans la nuit, une jeune fille cherchait son chat disparu. Elle a entendu un miaulement familier sous le sol

C’est merveilleux quand les services font ce qu’ils peuvent pour secourir une vie, et particuli√®rement merveilleux quand vous savez que quelque part ils le font m√™me pour secourir la vie d’un animal. C’est le cas dans une petite banlieue de Venise, o√Ļ toute une √©quipe de sauvetage a √©t√© organis√©e pour le bien d’un chaton.

Tout a commenc√© lorsqu’un chat domestique ordinaire nomm√© Leo est sorti se promener comme d’habitude, mais n’est pas rentr√© le soir venu. Naturellement, cela a beaucoup inqui√©t√© la propri√©taire Maria, qui ne trouvait plus sa place, mais elle esp√©rait toujours que l’animal reviendrait. Mais il ne l’a pas fait.

Le matin, Maria est partie à la recherche du chat, heureusement la ville était assez petite, elle a parcouru toutes les routes, vérifié tous les fossés, elle est même arrivée à une décharge éloignée Рmais Leo était introuvable.

Simultan√©ment, la jeune fille avait demand√© aux gens sur les m√©dias sociaux de l’aider en leur fournissant des informations s’ils tombaient soudainement sur son animal de compagnie, mais les personnes pr√©sentes ne pouvaient pas non plus l’aider. Cependant, le soir, une femme a conseill√© √† Maria de chercher son chat la nuit,

quand c’est calme et qu’il n’y a pas de gens ou de voitures dans les rues – c’est √† ce moment-l√† que de nombreux animaux vont se promener.

Maria ne pouvait rien croire, mais elle a suivi le conseil de la femme, et √† environ 50 m√®tres de sa propre maison, elle a entendu un miaulement sinistrement familier qui venait … du sol. Il y avait une bouche d’√©gout non loin de l’endroit, et par un trou dans celle-ci, le son a p√©n√©tr√© jusqu’√† la surface. Il √©tait √† peine audible, et dans la journ√©e, avec les voitures qui circulaient, il √©tait presque impossible de l’entendre.

La jeune fille n’a pas compris comment le chat √©tait arriv√© l√†, mais elle a appel√© les services sp√©ciaux (en Italie, c’est ce que font les pompiers). Les sp√©cialistes sont arriv√©s et ont imm√©diatement d√©termin√© que la situation ne pouvait pas √™tre r√©solue en ouvrant la trappe – le chat √©tait coinc√© dans l’un des tuyaux, pos√© sous l’asphalte.

Le fonctionnaire communal Roberto Tozzi arrive bient√īt et, apr√®s avoir examin√© la situation, d√©cide de demander l’autorisation d’effectuer les travaux sp√©ciaux. Et c’est ce qu’il a fait. La rue a √©t√© bloqu√©e, l’asphalte a √©t√© bris√©, le pauvre chat en d√©tresse a √©t√© atteint et secouru. A 9 heures du matin, il √©tait avec sa ma√ģtresse.

Bien entendu, l’animal √©tait gravement √©puis√©, car il n’avait ni mang√© ni bu. De plus, c’√©tait une chance incroyable qu’il n’ait pas plu, car l’eau aurait alors coul√© en continu dans le tuyau, et le sort du pauvre homme aurait √©t√© pitoyable. Mais tout est bien qui finit bien. Les personnes qui ont suivi le destin du chat ont remerci√© de tout cŇďur les responsables et les sauveteurs.

Le destin du chat n’est pas l’histoire d’une famille heureuse – personne ne briserait le pav√© dans les zones moins prosp√®res d’Italie. La banlieue de Venise, centre touristique mondial, tr√®s riche et luxueuse, pouvait facilement se permettre de telles op√©rations, ce qui s’est d’ailleurs produit.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis: